Axter propose trois outils pour les fourrages

Malheureusement, les précipitations abondantes des dernières semaines ont pu causer
certains dommages. Les racines peuvent avoir manqué d’oxygène en plus d’avoir eu
un accès limité à différents nutriments. Il est toutefois possible d’aider les plants de
luzerne à retrouver toute leur vigueur. Différents outils permettent aux producteurs de
s’assurer que le retour du beau temps s’accompagnera d’une reprise de croissance
rapide.
Prévenir les carences en bore ou en magnésium
Les carences en bore deviennent plus répandues en conditions très humides. D’une
part, dans les sols argileux ou alcalins, l’acide borique se fait lessiver. D’autre part, la
disponibilité du bore dépend de l’activité biologique du sol et toute condition qui
défavorise celle-ci, comme un excès de pluie, peut entraîner une carence.
Le bore joue plusieurs rôles dans le développement et la croissance des plantes. Il
exige une surveillance particulière dans la luzerne, car elle a des besoins plus élevés
que la plupart des plantes cultivées. Une carence en bore s’observe par un
raccourcissement des internoeuds et un jaunissement du feuillage. Pour l’éviter et
favoriser une reprise du développement et de la croissance, on fera une application
d’OLIGO-B® à raison de 1,0 à 2,0 litres par hectare.

Par ailleurs, dans un sol gorgé d’eau, le manque d’oxygène freine le développement
des racines et donc leur capacité à prélever les éléments nutritifs du sol. Parmi ceux-ci,
le magnésium demande une attention particulière, car il joue un rôle crucial dans le
processus de photosynthèse. Un apport de magnésium par le biais d’une application
de 1,0 à 2,5 litres par hectare d’OLIGO MG® permettra d’augmenter la concentration
de cet élément clé pour la production de molécules de chlorophylle et le
développement de nouvelles feuilles.
Surmonter les effets du stress
L’excès d’eau crée un stress à la plante et celle-ci réagit en produisant des radicaux
libres qui sont dommageables à son fonctionnement. Ces radicaux libres -des matières
oxydantes- peuvent submerger les mécanismes de défense normaux de la plante.
Même si le sol s’assèche, l’activité racinaire et les différents processus physiologiques
ne reprendront pas instantanément. La science démontre que la plante doit d’abord
passer par- dessus les effets négatifs associés à la présence de ces matières oxydantes.
Une application de 2,5 à 5,0 litres par hectare de COUP DE FOUET® aidera la plante
à reprendre le plus vite possible sa pleine croissance et à exprimer son plein potentiel.

Pour imprimer ce document 3 outils pour la luzerne

 
Axter © Droit d'auteur 2020
WordPress by - Guerilla Web