Un congrès mondial couru

On retrouve un nombre croissant de biostimulants sur le marché et il y a de plus en plus d’essais au champ pour en mesurer l’efficacité. Ce sont là deux constats que Pierre Migner, directeur général d’Axter Agroscience, retient du dernier Congrès mondial des biostimulants, qui s’est tenu à Miami du 27 au 30 novembre dernier. Rassemblant plus d’un millier de personnes, cet événement à caractère scientifique et technique en était à sa troisième édition.

«À sa première édition il y a neuf ans, les scientifiques ont présenté de nombreux résultats de recherche démontrant la pertinence d’utiliser cette nouvelle catégorie de produits, décrit M. Migner. En revanche, à cette époque, il y avait encore relativement peu de biostimulants sur le marché, spécialement en Amérique du Nord.»

«À la seconde édition, poursuit-il, les scientifiques nous ont éclairé sur les modes d’action biologique et physiologique des biostimulants. Dans cette troisième édition qui s’est tenue à Miami, on a mis l’emphase sur les résultats agronomiques obtenus au champ à travers le monde. On sent que le secteur gagne en maturité.»

Quelle est l’utilité d’un tel congrès pour Axter Agroscience? «La recherche internationale confirme que les substances actives que nous utilisons fonctionnent et elle vient valider nos propres résultats de recherche, répond son directeur. Cet événement international confirme aussi qu’Axter est un des leaders mondiaux dans le créneau des biostimulants qui s’appliquent avec les herbicides et qui réduisent le stress que ceux-ci causent à la culture.»

 
Axter © Droit d'auteur 2020
WordPress by - Guerilla Web