Un contrôle efficace du point amer dans la pomme

La production de pommes de qualité est incontournable pour assurer la rentabilité d’un verger. Une pomme plus ferme est une pomme qui se conserve plus longtemps et sa vie tablette s’en trouve accrue. Un des facteurs-clés de cette qualité, c’est la teneur en calcium de la pomme. Il est généralement reconnu que plus le niveau de calcium de la pomme est élevé, plus le niveau de fermeté du fruit l’est lui aussi.

À l’inverse, si le niveau de calcium dans la pomme est trop faible, il y aura apparition de symptômes de point amer (ou tache amère) ou de brunissement de sénescence, des symptômes qui risquent de s’aggraver en entrepôt. Certains cultivars tels les Delicious, Idared, Crispin, Cortland, Empire, Honeycrisp, Belmac, Melba et Primevère sont particulièrement sensibles au point amer.

Des pulvérisations foliaires de calcium au cours de la phase de croissance des pommes augmentent leur concentration de calcium et réduisent l’incidence du point amer. Par contre, les applications de calcium au sol ne diminuent aucunement cette incidence. Notons au passage qu’un excès d’azote peut aggraver un problème de fruit amer. Un tel excès pousse les fruits à atteindre un fort calibre, forçant ainsi la dilution du calcium à l’intérieur du fruit.

Il est important de souligner le lien entre le calcium et le manganèse. En fait, il semble exister une complicité entre ces deux éléments dans le fruit. Voici pourquoi. Le calcium est absorbé par la plante sous la forme de Ca++. Il se trouve en compétition avec d’autres cations, dont le potassium (K+). Les recherches démontrent que lorsque la plante possède une teneur élevée en potassium, des applications de calcium peuvent s’avérer inefficaces ou à tout le moins ne pas procurer le résultat espéré.

Dans une telle situation, deux recours sont possibles. On commencera par réduire ou même éliminer les apports de potassium. Toutefois, il arrive que cela ne suffise pas, car le sol peut en avoir emmagasiné déjà beaucoup. Il est alors approprié d’intervenir. Une application foliaire de manganèse est un des moyens à notre disposition. Cet élément possède la capacité de réguler l’absorption du potassium. Lorsque l’arbre a accès à un apport adéquat de manganèse, le potassium se déplace plus lentement vers le fruit, ce qui laisse la voie libre au calcium et réduit d’autant le risque de point amer ou d’un autre trouble physiologique relié au calcium.

Axter Agroscience a mis à l’essai une solution de travail (Ax-Ca-10) dosant 10 % de calcium sous forme de chlorure de calcium. Cette solution contient également du FulviPro, un produit à base d’acides fulviques micro-fractionnés. L’ajout du FulviPro vise à améliorer à la fois l’absorption foliaire des minéraux pulvérisés et leur translocation dans la plante. Lors des essais, la quantité de solution Ax-Ca-10 appliquée était égale à la quantité de calcium utilisée dans le programme standard du producteur. Les résultats sont présentés dans le tableau ci-dessous. On peut y constater que la solution AX-Ca-10 a généré une hausse tant du calcium que du manganèse à chacun des essais.

À la lueur de ces résultats, nous avons reformulé le Oligo Ca en lui intégrant ces technologies. Voici le nouveau Oligo-Ca 2.0 ! Faites-en l’essai!

 
Axter © Droit d'auteur 2020
WordPress by - Guerilla Web