Une diversité frappante

Tous les biostimulants ont une même fonction, soit de soutenir une croissance vigoureuse de la plante. Dès lors, on pourrait penser qu’ils possèdent une composition similaire et qu’ils agissent d’une seule et même façon sur la plante. Or, c’est tout le contraire : la catégorie des biostimulants se caractérise par son extrême diversité. Certains biostimulants contiennent par exemple des acides humiques. Ces acides constituent le produit final de la décomposition des êtres vivants présents dans le sol. D’autres produits recèlent plutôt des acides fulviques. Ces derniers s’apparentent aux acides humiques, mais leurs molécules sont d’une taille beaucoup plus petite, ce qui leur confère des propriétés particulières.

Dans la longue liste des biostimulants, on retrouve également des produits contenant des extraits d’algues. On sait que les algues servent depuis longtemps de fertilisants. Or, on a découvert récemment qu’elles contiennent des composés possédant un potentiel biostimulant. Parmi les autres produits figurent des hydrolysats protéiques, des biopolymères, des microorganismes et des champignons.

En ce qui a trait au mode d’action des biostimulants, il existe au départ une division simple : certains produits influencent directement la physiologie de la plante alors que d’autres le font indirectement en faisant plutôt sentir leur effet sur l’activité biologique de la rhizosphère, la zone du sol où les racines se déploient. Mais, peu importe le mode d’action, la finalité demeure la même…augmenter le rendement des cultures.

 
Axter © Droit d'auteur 2020
WordPress by - Guerilla Web